• Anne Quéméré

Une année qui démarre sur les chapeaux de roues...


Le mois de janvier s'achève déjà et j'ai le sentiment de l'avoir vécu à 200 km/h et de ne pas avoir vu les jours défiler.

Pourtant je m'étais promise de souffler un peu et de profiter de ces premier jour de l'année 2020 pour remettre tranquillement en route le projet Arctic Solar. Mais il faut croire que le calme n'est pas encore pour tout de suite, les rendez-vous se suivent et ne se ressemblent pas.


A l'occasion de la toute première édition du Bangabandhu National Adventure Festival qui se tenait au Bangladesh à la mi-janvier, j'ai eu l'occasion en tant qu'invitée d'honneur de découvrir la richesse d'un pays, d'un peuple et d'une culture que je ne soupçonnais pas ! J'avais l'image d'une région désolée où ne régnaient que tristesse et misère, elles existent il est vrai, mais grâce à la générosité et l'enthousiasme de mes hôtes, j'ai pu entrevoir les splendeurs, parfois cachées, d'un pays qui se bat au quotidien pour trouver son équilibre. Une très belle leçon s'il en faut qui a fait taire mes éventuels préjugés et idées reçues.


Le décalage au retour a été violent mais pas le temps de souffler, le programme reste dense entre autre avec cette belle opportunité qui m'est offerte de participer à une table ronde à l'occasion de #ChangeNOW2020, un grand sommet sur les innovations pour la planète qui s'ouvre au Grand Palais à Paris le 30 janvier.


Mon témoignage portera sur mes expéditions passées ainsi que sur le tournage d'une série-documentaire pour #UshuaiaTV mettant en lumière les premiers réfugiés climatiques. Ce projet verra le jour dès le mois de mars et devrait m'entraîner dans de nouvelles aventures autour du globe tout au long de l'année 2020.


Suite au prochain épisode...